Coup de marteau sur Mr Bricolage

L’enseigne, qui fonctionne essentiellement avec des franchises, va fermer 17 des 87 magasins qu’elle détient « en propre ».

mr-bricolage
238 postes supprimés, 17 fermetures et 60 mises en vente. Voilà les trois chiffres-clé du plan de restructuration que s’apprête à engager Monsieur Bricolage. Ils sont tombés mercredi comme autant de coups de massue sur la tête des 2 507 employés par le groupe en France. Pour justifier cette cure violente, l’enseigne, concurrente directe de Leroy Merlin et Castorama sur le marché de la grande distribution de produits liés au bricolage et au jardinage, invoque une baisse de 30% de son bénéfice net en 2015 à 9,6 millions d’euros et un ralentissement de -2,7% de son chiffre d’affaires. En conséquence, Mr Bricolage souhaite réduire la voilure dans les 87 magasins qu’elle détient « en propre » au sein d’un réseau très largement dominé par le modèle économique de la franchise (672 points de vente en France). 17 seront purement et simplement fermés en raison de leur situation « critique« , et 60 cédés. A l’arrivée, ce sont 238 emplois (au moins) qui devraient disparaître.
Une vingtaine d’établissements (hors franchisés) seront maintenus, assure Christophe Mistou, directeur général de la marque. Dans un communiqué » », il ajoute que « trois ou quatre concepts de magasins seront développés pour exprimer notre savoir-faire ».Pour rassurer les banques sur ses capacités financières, Mr Bricolage inscrira dans ses comptes 65 millions d’euros supplémentaires, au titre de la provision liée à cette restructuration et à sa nouvelle stratégie en fait d’offres commerciales.
D’ores-et-déjà, les syndicats (CFDT, CGT et FO) ont annoncé leur intention de faire front commun contre ce plan social. Ils annoncent qu’un comité d’entreprise extraordinaire est se tiendra le 24 novembre à Paris.

Post author

Laisser une réponse